•  
  •  
 

Faculty Mentors

Dr. Peggy Elliott

Abstract

Pendant la révolution de 1789, de nombreux changements sociaux, politiques, et intellectuels ont eu lieu. Au début, les hommes étaient de la partie dominante de la révolution, mais il y avait une forte voix féminines dans la révolution. La Déclaration des Droits de la Femme et du Citoyen par Olympe de Gouge et De la Littérature Considérée dans ses Rapports avec les institutions sociales par Germaine de Staël sont deux textes importants qui symbolisent cette voix. Sans nombreux droits naturels sous l’absolutisme et les premières années de la révolution dominées par les hommes, les femmes écrivains français étaient les vraies révolutionnaires. Elles n’étaient pas considérées comme philosophes, elles ont exprimé leurs idées à travers la littérature. Elles ont dû argumenter contre plusieurs théories qui les ont poussées au silence. Avec l’utilisation de la rhétorique de la droite politique, ces femmes littéraires ont fait valoir leurs droits naturels et leurs libertés égalitaires aux hommes. Les femmes ont aussi déshumanisaient les hommes en référant à eux comme des animaux. Les écrits de Gouge et de Staël sont importants parce qu’ils représentent les vraies femmes révolutionnaires.

Share

COinS
 

To view the content in your browser, please download Adobe Reader or, alternately,
you may Download the file to your hard drive.

NOTE: The latest versions of Adobe Reader do not support viewing PDF files within Firefox on Mac OS and if you are using a modern (Intel) Mac, there is no official plugin for viewing PDF files within the browser window.